Des difficultés pour vendre votre terrain ? Quelles solutions ?

C’est un sujet qui fait les actualités ces derniers temps, l’immobilier neuf est en crise et les prix du neuf continuent de grimper malgré une chute drastique des ventes. En effet, en novembre 2023, l’immobilier neuf accusait une baisse de près de 40% du nombre de logements neufs réservés contre une hausse des prix sur tout l’hexagone (+ 5,8 % à Strasbourg sur les 12 derniers mois).

 

La raison de cette hausse des prix ? Le coût des matières premières qui continue de flamber, mais aussi l’augmentation du prix de l’énergie et des salaires (il faut voir le verre à moitié plein 😉). Le tout agrémenté de nouvelles normes pour l’isolation thermique qui augmente l’enveloppe budgétaire allouée à ce poste de dépense.

Et mon terrain dans tout ça ?

Il y a peu, en mettant votre terrain en vente, vous aviez deux types d’acheteurs principaux :

 

  • Les acheteurs professionnels : selon les caractéristiques de votre terrain, vous pourriez avoir à faire soit un promoteur dont l’objectif est de construire un ou plusieurs logements collectifs, soit un lotisseur qui est un spécialiste de l’aménagement foncier (sa mission est de créer des lots constructibles)
  • Soit un particulier souhaitant construire la maison de ses rêves.

 

Or voilà, les promoteurs sont actuellement touchés de plein fouet par la crise du neuf, et les deuxièmes ont, en plus, la problématique du financement de leur projet. Alors que faire si la vente de votre terrain n’aboutit pas ?

Si vous n’avez pas besoin de recouvrir l’entièreté du capital immédiatement, il vous est possible de réaliser une vente avec paiement à terme libre de ce terrain. C’est en quelque sorte un crédit vendeur que vous accordez à l’acquéreur.

 

Ce type de vente permet de scinder le prix de vente en un paiement comptant (montant obtenu à la signature de l’acte authentique) et en mensualités (5 ans, 10 ans, etc.). Toutes les combinaisons sont possibles entre un comptant plus ou moins important et des mensualités plus ou moins longues. A savoir également que ces mensualités sont indexées.

Mais faut-il avoir plus de 60 ans pour vendre avec paiement à terme ?

Lorsque ce type de vente est « libre », c’est-à-dire non grevée d’un droit d’usage et d’habitation, l’âge du vendeur n’a aucune importance. Vous pouvez très bien réaliser une vente avec paiement à terme libre à 20 ans.

 

Par contre, si vous avez plus de 60-70 ans, il vous est également possible de vendre votre terrain en viager libre. Dans ce cas vous pourrez bénéficier d’un bouquet (paiement comptant à la signature chez le notaire) et d’une rente mensuelle à vie (indexée).

Et si l’acheteur ne paie plus ?

Si vous êtes passé par un professionnel de l’immobilier qui a l’habitude de ce type de vente (un viagériste) alors aucun problème, tout est prévu dans le contrat : vous récupérez la propriété de votre terrain et gardez les sommes perçues au titre des dommages et intérêts.

Prendre rendez-vous

Contactez nous au 06.99.83.92.53 ou prenez rendez-vous directement en ligne

Reset password

Entrez votre adresse e-mail et nous vous enverrons un lien pour changer votre mot de passe.

Retour en haut